Moyen Orient, la France et l’Europe doivent agir

Il n’y a pas de jours sans que les médias ne se fassent l’écho de nouveaux massacres en Syrie ou en Irak , dans ce qui constitue aujourd’hui l’Etat Islamique soumis à la dictature sanguinaire de Daesch.Les destructions de pans entiers de la mémoire de l’humanité soulèvent éffroi et indignation mais n’empêchent pas  celles-ci de continuer et d’être à la source de trafics en tout genre particulièrement scandaleux. Qui plus est , alors même qu’ils pilonnent avec leurs alliés les positions des islamistes , on voit les Américains esquisser des solutions de sortie de crise inadmissibles , incluant la reprise du dialogue avec Bachar el Assad, le massacreur du peuple syrien.

Dans le même temps , Bajamin Natayaou, est reconduit contre toute attente comme Premier Ministre probable de l’Etat d’Israel, sur la base d’un programme excluant la création d’un Etat Palestinien ,et la poursuite de la mise en place de nouvelles colonies juives en Cisjordanie et à Jérusalem Est .Le même B Natayaou qui quelques semaines auparavant était venu narguer Obama à la tribune du Congres .Comment dans ces conditions trouver des motifs pour croire à un avenir apaisé pour le Moyen Orient avec qui nous lient l’Histoire, la Culture ,et le Religieux?

La solution ne peut être que globale, elle passe par la capacité de l’Europe de s’entendre et d’exprimer avec force plusieurs principes : la reconnaissance de l’Etat Palestinien et le droit d’ Israel à vivre en sécurité dans ses frontières ,le départ de Bachar el Assad et la constitution d’un gouvernement d’union nationale avec l’opposition syrienne mais aussi les représentants des minorités et éléments du régime bassiste non compromis dans les massacres des populations civiles ,en Irak par une entente entre sunnites et chiites sur la base d’une répartition équilibrée des postes ministériels .

Ceci suppose plusieurs préalables .Le premier est de réintroduire dans le jeu diplomatique la Russie et l’Iran .Il n’y aura pas de pais durable au Moyen Orient sans ces deux puissances , au nom de leurs intérêts historiques , et pour l’Iran parce que nous avons besoin de sa logistique et de ses milices pour reconquérir les territoires occupés par Daesch , et pacifier les relations entre sunnites et chiites .Le deuxième est de faire émerger une politique étrangère européenne et de   créer un rapport de force au bon sens du terme qui délimite l’acceptable et l’inacceptable  .Le troisième est que la France rappelle avec force les valeurs mises en avant lors du 11 janvier dernier ,celles du respect des droits de l’homme,de la tolérance et de la laicité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s