A propos du Pile

Le relogement d’urgence de la famille Godefroy en proie aux menaces récurentes et aux intimidations de jeunes du quartier du Pile crée un profond malaise.Celui d’abord de l’impuissance collective à surmonter de telles situations où la violence au quotidien devient la règle générale, au vu et au su de tous.Celui ensuite de concerner un quartier populaire aujourd’hui engagé dans un programme de longue durée de rénovation urbaine lié à la politique de la ville, où interviennent un centre social,un club de prévention, une association de jeunes , sans oublier une structure comme la Solidarité.Celui enfin de montrer les limites de l’affichage d’une politique de sécurité reposant sur des arrêtés municipaux aux effets sans lendemain.
Loin de moi de vouloir jeter la pierre sur la majorité municipale, je souscris aux propos tenus tant par Guillaume Delbar que par la maire des quartiers Est qui pour cette derniére s’est beaucoup investie dans le relogement de la famille.Mais j’enrage qu’une nouvelle fois un quartier entier soit stigmatisé et pointé du doigt comme étant devenu une zone , sous les agissements d’une vingtaine d’individus qui revendiquent haut et fort leur droit à la violence.Pour avoir connu de telles situations à l’Epeule, à l’Alma Gare et au Cul de Four, je mesure les difficultés à dégager des solutions.La mise en sécurité de la famille s’imposait ,même si ce n’est pas glorieux ,il y avait urgence à le faire , dont acte.Le Quartier du Pile est en zone de sécurité prioritaire , il y a lieu d’éxiger des services de l’Etat ,en priorité de la Police Nationale ,qu’ils soient cohérents avec leurs priorités.Le Maire a eu raison de le rappeler au Préfet.Il est primordial de montrer aux délinquants en puissance qu’ils ne font pas la loi.Dans le même temps , il faut redonner des signes de confiance aux habitants du quartier, et rassembler autour des élus ,de la Justice et de la Police toutes celles et ceux qui de pres ou de loin interviennent dans le Pile, de façon à dégager des mesures à court et moyen terme.Il n’y a pas de solution miracle, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut baisser les bras .Sur de tels sujets il serait utile d’entendre tous les points de vue et d’en tirer les leçons.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s