Commerce Roubaisien : attention danger

Le commerce roubaisien au delà des chiffres qui traduisent un certain dynamisme va mal.La crise est passée par là, s’ajoutant aux effets du développement de nouveaux modes de consommation , de la forte croissance du e-commerce , et de la concurrence des sites commerciaux en périphérie.La qualité de la plupart des grands linéaires commerciaux a reculé , les commerces de proximité ferment les uns après les autres .Mais comme toujours à Roubaix , la situation est contrastée, les magasins d’usine restent plus que jamais des locomotives attirant une clientèle métropolitaine et transfrontalière qui ne faiblit pas, le succès des marchés thématiques (pour les tissus ou le marché des modes ) se vérifie année après année, des opérations comme celle des 3 Censes ou la vitalité du bd de Fourmies font preuve d’une vitalité qui corrige les jugements catégoriques portés sur l’avenir du commerce roubaisien.empreints d’un fort pessimisme.

Passant outre aux efforts entrepris ces dernières années consistant à développer la qualité et la diversité de l’offre commerciale au centre ville comme dans les quartiers, à améliorer les conditions d’accès et de stationnement, à promouvoir de nouvelles veines commerciales, et à accompagner les commerçants dans leurs projets comme dans leurs animations commerciales avec l’association Roubaix Côté Commerce en lien avec les Unions commerciales , la nouvelle équipe municipale entend faire du centre ville un test de sa politique commerciale.

Mis à part la création d’une aire de stationnement sur la Grand Place qui se voulait temporaire et d’actions d’animation de qualité variable , force est de constater que ces mesures n’ont pas enrayé la fermeture de plusieurs enseignes commerciales, que des incertitudes planent sur d’autres , et que le nouveau plan de circulation qui pourtant faisait consensus se fait toujours attendre .Les nouveaux programmes en cours ( Soubise, rue de l’hospice, bd Gambetta) la montée en puissance du plan Campus et l’arrivée prochaine de 3000 étudiants à proximité de la Gare , l’extension du musée de la Piscine, devraient être l’occasion de travailler , je dirais plutôt de retravailler sur les opportunités foncières de Darty, Devianne, ou la Poste  de façon à faire rejaillir ces nouveaux flux sur la création d’une nouvelle offre commerciale , et par là la dynamisation du centre ville au sens large du terme.

Mais l’action ne peut en rester là, en particulier dans plusieurs linéaires commerciaux sensibles : rue de Lannoy en tête.Il est temps de réactiver ce que l’on appelait il y a quelques années les contrats de rue.La Mel dispose aujourd’hui d’un opérateur que préside le Maire de Roubaix, la Fabrique des quartiers , qui lui permet de recycler des immeubles préemptés à usage commercial.Elle a aussi à sa disposition un arsenal de contrôles réglementaires qui lui permet d’encadrer ou de mettre fin à des activités commerciales contraires aux règles sanitaires ou présentant un trouble à l’ordre public.

A l’évidence l’avenir du commerce est un sujet majeur pour l’avenir de la ville , difficile certes et complexe parce que multiforme dans les réponses à apporter .Il est aussi un domaine ou l’on peut innover et foisonner les initiatives à travers la mise en place de fonds d’initiative participatifs, moyen de croiser utilement innovation et création d’emplois.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s