un peu de calme !

Les échanges tendus entre le Maire de Roubaix et le Président du Vélo Club dont la Presse s’est fait largement écho sont désolants .On ne peut pas mettre en doute l’investissement d’un club et de  ses bénévoles pour développer dans la capitale du vélo et du Paris Roubaix les pratiques cyclistes professionnelles comme amateures ,et à promouvoir de nouvelles manifestations par l’intermédiaire de sa section de cyclo cross dont le succès se renforce année après année , en France comme à l’étranger.

On ne peut pas nier également l’importance du soutien logistique et financier de la ville : à la subvention annuelle de fonctionnement s’ajoute la mise à disposition d’un agent de la ville reconduite chaque année , de leur côté , le Conseil Régional , le Conseil Départemental , la Mel et un sponsor privé en l’occurrence Dalkia soutiennent le club.L’appui de la ville ne s’est jamais démenti dans un contexte où celle ci doit néanmoins désormais prendre en compte les demandes et les besoins d’autres activités sportives qui montent en puissance , comme le foot en salle .

Le débat entre la ville et le Vélo Club se focalise en réalité autour de plusieurs points : le devenir de l’équipe professionnelle du club , et les modalités d’adossement du Vélo Club au Vélodrome Jean Stablinski qui posent en même temps l’ambition qu’entend lui donner la ville et ses partenaires.

Le maintien d’une équipe professionnelle dont la jauge a déjà été réduite ces dernières années , suppose un soutien plus net et renforcé de la part du Conseil Régional , du Conseil Départemental et surtout de la Mel au titre du sport de haut niveau , ainsi que l’entrée de nouveaux sponsors .Il est clair que si la ville peut et doit accompagner , elle doit aussi assumer d’autres priorités .Mais il y va de la crédibilité du Maire de Roubaix dans ses nouvelles fonctions à la Région et à la Mel de faire bouger les lignes , comme à élargir le cercle des sponsors .

Il en va de même pour le développement du Vélodrome .Plus ses activités seront nombreuses et diversifiées , plus le Vélo Club pourra en profiter . Je ne parle ici de l’accueil comme évoqués de galas de Boxe ou de Badminton , mais de la pérennisation de manifestations  comme celle de l’open des nations , ou d’autres à imaginer comme celle de l’accueil après le Tour de France des principaux champions , et pourquoi pas la préparation de futurs 6 jours avec nos voisins Belges ? Au passage ce serait un excellent moyen d’amener des investisseurs à se positionner sur un projet hôtelier dans le secteur.

Il y a là matière à structurer des collaborations entre le Vélo Club et les collectivités actionnaires du Vélodrome autour de projets concrets qui pourraient trouver leur traduction dans la mise en place d’un comité de gestion débouchant sur des engagements conventionnels annuels.

On ne peut pas se permettre dans la capitale du vélo d’entretenir une guerre des égos , de décourager des bénévoles investis depuis des années dans ce qui fait l’identité et la promotion et la notoriété de la ville , encore faut il pour cela savoir se parler , s’écouter et se mettre autour de la table .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s