Des Molenbeeck en France ?

Le Ministre de la ville Patrick Kanner a fait le buzz en déclarant qu’il y avait en France une centaine de Molenbeeck.Le trait est certainement forcé , en effet la ville de Molenbeeck concentre un ensemble de problèmes dont le communautarisme est le signe le plus visible avec au moins 150 jeunes partis faire le djihad,situation que l’on ne retrouve pas en France avec la même concentration dans les quartiers inscrits en politique de la ville .Patrick Kanner pose toutefois de vraies questions , celle entre autres de la réussite de notre modèle d’intégration républicaine et de la pertinence de la politique de la ville menée depuis des décennies .
Pour beaucoup de jeunes issus des quartiers en politique de la ville le sentiment dominant est que la discrimination et l’inégalité sont leur lot quotidien , malgré des réussites incontestables dans tous les domaines .D’où un replit communautaire , l’organisation d’une économie souterraine , et au bout du bout pour certains d’entre eux la rencontre avec le fondamentalisme et le départ pour le djihad.
La droite y voit l’occasion de remettre en cause la politique de la ville , dénonçant au passage la naïveté dont auraient fait preuve nombre d’élus locaux , les atteintes portées à la laîcité , l’absence de fermeté en matière d’ordre public et une politique d’accueil des immigrés mal contrôlée.Ces approches sont pour le moins simplistes , mais nous avons néanmoins à balayer devant notre porte .
Nous avons préféré empiler durant des années des dispositifs censés transformer nos quartiers les plus sensibles en mettant de côté la priorité sur l’éducation et l’école , ou encore cette plaie qu’est le décrochage scolaire , nous n’avons pas suffisamment insisté sur la priorité des priorités qu’est la laïcité comme socle du vivre ensemble, nous avons tardé à considérer l’importance du dialogue interconfessionnel, nous n’avons pas enfin prété suffisamment d’attention à la montée du fondamentalisme religieux et aux dérives du salafisme , comme aujourd’hui nous n’avons toujours pas pris la mesure des dégâts causés par le débat incompréhensible sur la déchéance de nationalité ou des ravages via les raiseaux sociaux crées par la théorie du complot ou celle du genre.

Pour autant , il n’est pas trop tard pour agir .Ce sera du moins je l’espère un des enjeux essentiels de la prochaine élection présidentielle , à condition que le débat puisse avoir lieu projet contre projet précédé à droite comme à gauche par des primaires ouvertes .Alors chiche ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s