Chrétiens et Musulmans :un dialogue plus que jamais nécéssaire .

L’assassinat du Père Hamel en juillet dernier , la sanglante litanie des attentats depuis Charly Hebdo , la violence aveugle de Deach ,sont autant d’éléments de sidération pour tous les français . Politiques , experts en tout genre , autorités morales et spirituelles , historiens s’y mêlent pour esayer d’analyser les causes , dégager des perspectives , proposer ,esquisser ce qui pourrait être un Islam de France.
La difficulté de dégager une voie moyenne est bien réelle ,tant les anathèmes , les outrances , les partis pris ,la méfiance de voir remise en cause la laîcité sont nombreuses .Il est de fait comme le faisait remarquer justement l’historien J F Colosimo que tout débat sur l’histoire et le devenir des identités collectives est difficile , et se crispe dangereusement .Pour l’extrême droite tout est simple , l’Islam sous toutes ses formes est le danger absolu , celui qui veut affirmer sa suprématie et remettre en cause les racines chrétiennes de la France .Pour la droite , le choix est simple : ce n’est d’intégration dont il faut parler mais d’assimilition pour mieux gommer le mal absolu qu’est le communautarisme .Pour la gauche , l’enjeu essentiel est celui de la laîcité et sa conviction que l’intégration n’est pas comme le souligne Jean Pierre Chevènement , le Président de la Fondation pour les œuvres de l’Islam de France ,une assimilation qui jetterait aux orties la diversité des apports que la France a acceptes au fil des siècles .C’est au titre de ces principes que le Premier Ministre milite pour que les représentantsdes différentes sensibilités de l’Islam touvent les voies et moyens de s’organiser das le cadre et les valeurs de la République .Il rejoint en cela l’appel des 41 qui entendent peser désormais peser dans les débats publics concernant l’Islam.L’un d’entre eux parle même de la nécéssité de rebooster totalement le logiciel de la gestion de l’Islam de France.
On est loin sur de tels enjeux des querelles du jour comme celles sur le Burkini , il n’est évidemment pas question de tolérer et d’admettre ce type d’initiative d’un autre temps dont les victimes sont en premier lieu les femmes , mais sachons aller à l’essentiel en évitant d’être réducteur : la question de l’Islam et de ses rapports à la République ne se résume pas à la religion , la question sociale a aussi toute sa place .
Il est plus que nécésaire de prendre de la hauteur ,de se convaincre des efforts à faire au niveau de l’école sur l’enseignement du fait religieux permettant une meilleure connaissance réciproque et de vaincre bien des tabous .On pourrait souhaiter aussi de nos politiques qu’ils se dispensent de sortir des bourdes imbéciles comme celles formulée il y a peu par plusieurs candidats à la primaire d’interdire le salafisme !
Les représentants des différents cultes , des citoyens , sont de plus en plus nombreux à se rencontrer , à souhaiter le développement d’un dialogue susceptible de corriger les clichés et de prévenir une situation qui s’enflamme .Prendre de la hauteur c’est enfin s’engager résolument dans le débat , et sortir d’une certaine façon de la discretion dans laquelle était enfermé jusqu’ici le dialogue interreligieux .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s