Attention aux comparaisons trop rapides

Il y a quelques jours ,Bruno Renoul dans  » un point de vue  » paru dans Nord Eclair faisait un rapprochement entre les difficultés de la majorité municipale actuelle et les dissidences apparues au moment de la constitution des listes aux élections municipale de 2014 , avec la victoire surprise de GD .
J’ai déjà eu l’occasion de dire mon désaccord avec cette analyse car les situations de 2014 et de 2017 ne sont pas identiques .J’ai hérité en 2012 d’une équipe qui n’était pas la mienne , en voulant la renouveler , en écarter des éléments qui de fait me contestaient la légitimité de me succéder à moi même ,sans véritables appuis et conseils de l’appareil fédéral ,dans un contexte national anti Hollande particulièrement virulent , la multiplication de listes dissidentes a conduit au résultat que l’on connaît .J’ai toujours dit que je tenais à porter la responsabilité d’une défaite qui reste une véritable épreuve pour moi ,tout en reconnaissant que des choix moins tranchés , une vigilance plus appuyée de mon prédécesseur auraient très certainement inversé le résultat , mais on ne refait pas l’histoire !
La situation à laquelle nous assistons aujourd’hui est inédite, à mi-mandat on assiste au spectacle d ‘élus qui se racontent à longueur des réseaux sociaux , font part de leurs ambitions comme de leurs déceptions , mettent en cause le Maire ou son 1er Adjoint , voire leurs collègues sous les yeux ébahis des services comme des habitants .
Rien de comparable avec le fonctionnement des équipes municipales des majorités municipales précédentes .La victoire surprise de l’équipe , son manque de préparation , comme des erreurs patentes de casting y ont leur part de responsabilité .On aurait pu attendre de la gouvernance politique choisie , avec un Maire se consacrant à la promotion et au développement de sa ville et un 1er Adjoint tout entier consacré aux grands projets et à la gestion de la ville qu’elle gomme ces lacunes .Ca n’a pas été le cas , GD a commis l’erreur à peine élu de courir plusieurs lièvres à la fois : la Mel , Le Conseil Régional ,quant à MAP son style et parfois ses méthodes abruptes ne vont pas dans le sens de l’apaisement , ce qui n’enlève rien aux compétences qui sont siennes et à sa connaissance reconnue du fonctionnement communal.
Et il y a plus grave , aux tiraillements d’une équipe municipale où chacun joue sa partition , s’ajoute dans des proportions de plus en plus inquiètante un malaise voire une souffrance de l’administration communale .Les départs nombreux enregistrés dans l’encadrement en sont le signez le plus évident,et exprime assez bien le sentiment de beaucoup d’agents de ne pas être considérés ,suspectés mêmes , en même temps que déconcertés par un clientélisme en pleine progression .
Alors oui , à mi mandat la situation est explosive et finalement contraire aux intérêts et aux besoin des habitants de Roubaix .Au lieu d’aller au CES de Las Vegas , GD aurait du consacrer un peu de temps à réfléchir sur les moyens de redresser une situation bien compromise .La gouvernance apaisée c’est de savoir écouter .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s