Pnru : Roubaix au pied du mur

La municipalité de Roubaix commence à en dire un peu plus sur ses intentions sur le futur PNRU .Il était temps , alors que s’engagent les études stratégiques pour en définir le périmètre , le contenu , les modalités opérationnelles , et ce qui n’est pas anecdotique : le prévisionnel financier.
Il y a de quoi se faire du souci à la lecture des déclarations tant de Guillaume Delbar que celles de Max André Pick .L’un comme l’autre confirment leur choix de profiter du PNRU pour dédensifier la ville et la débarasser d’un trop plein délogements sociaux en s’abritant derrière la réglementation de l’Agence nationale de Rénovation urbaine exonérant les villes en politique de la ville de reconstruire les logements sociaux démolis des lors que leurs quotas étaient atteints .
Véritable obsession chez MAP , vision étriquée d’une ambition urbaine chez Guillaume Delbar reposant sur une méconnaissance de la politique de la ville ,ramener le PNRU au seul objectif de la dédensification est une ineptie totale ,jouer ainsi  » petits bras  » sur un enjeu aussi majeur pour Roubaix qu’est la Rénovation Urbaine n’est pas fait pour rassurer , même si l’on sait que désormais une partie des réponses et des solutions se fera au niveau de la Métropole .
A situation exceptionnelle moyens exceptionnels , traiter et par voie de conséquence réamenager l’arc nord -ouest de Roubaix (peu ou prou 1/4 de la ville ) demande d’autres réponses que celles imaginées par la majorité municipale , et le fait de laisser croire que les villes voisines seraient enclins à témoigner d’une solidarité qu’elles se sont bien gardées de faire jusqu’ici.La prise de compétence de la politique de la ville par la MEL et les nouvelle orientations du PLH changent certes la donne , mis il faut être lucide et ne pas se bercer d’illusions .
L’ampleur des problèmes à traiter , tant en matière d’habitat , d’équipements de toute nature , d’emploi , de développement durable , dans un pan entier de la ville faisant la jonction entre l’Epeule , le Campus gare , Blanchemaille ,
l’Union et son prolongement en direction de Wattrelos ,justifie l’égilibité de Roubaix au titre d ‘opération d’interêt national .Cette disposition est la seule capable d’amener cohérence , engagements financiers dans la durée ,et gouvernance à même d’animer et de créer les transversalités nécessaires.A une condition toutefois que l’Etat n’impose pas la mise en place d’un « machin  » pour piloter l’opération.Il y a suffisamment d’outils existants , l’echec de la création il y a plus de 30 ANS de l’EPRART devrait inciter à la prudence.

Sur des sujets aussi importants , je regrette pour ma part que nos élus se montrent incapables d’organiser le moindre débat ou consultation .Ainsi va une municipalité qui a pris le parti de communiquer plutôt que d’écouter ses forces vives .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s