Un trop plein d’études.

Décidemment , l’aménagement de Roubaix offre l’occasion d’enclencher un nombre d’études diverses dont la logique , la cohérence , et le bien fondé commencent à poser problème .La dernière initiative en date est un appel d’offres lancé sous couvert de la Mel intitulé  » étude sur la ville de  Roubaix dans le cadre du nouveau programme de rénovation urbaine : stratégie d’action sur l’habitat privé ancien à Roubaix coordonnée au développement urbain et social , rien  que cela !

Une année , procédures de validation comprises , pour réaliser un diagnostic permettant de préciser les principales problématiques en matière d’habitat privé et de logement se posant dans l’ensemble des quartiers de Roubaix ,et en ce qui concerne plus particulièrement les secteurs couverts par le futur PNRU , en définir les objectifs quantitatifs , le chiffrage , les modalités de pilotage et les indicateurs de suivi , ainsi que les modalités de concertation .

Cette énième étude pose plusieurs problèmes .Le premier est celui du trop plein , puisqu’elle s’ajoute aux 13 autres études déjà finalisées ou en phase de lancement sur la ville de Roubaix .Le deuxième est de passer un temps précieux à diagnostiquer des données déjà connues de la Ville , de la Mel ou des opérateurs intervenant dans les quartiers .Le troisième est de renvoyer l’image d’une Municipalité qui faute de stratégie navigue à vue .Le quatrième est de s’interroger sur le pourquoi de l’absence d’une sollicitation renforcée des opérateurs impliqués de longue date dans le logement et l’aménagement , au lieu et place de lancer de nouvelles études .Le cinquième problème est celui de l’information et de la consultation des habitants qui semblent avoir été oubliés dans le cahier des charges de l’étude .Le sixième est que la liaison avec la ville en transition et le développement durable ait été complétement occultée .

Outre ces questions , il y a enfin dans l’énoncé de la future étude la fâcheuse impression d’une méconnaissance des actions réalisées depuis des décennies sur le parc d’habitat privé et l’habitat indigne .Vouloir changer de rythme et d’échelle , innover , diversifier l’offre de logement , traiter les flux et non plus simplement les stocks sont des objectifs que l’on peut partager , à condition toutefois de clarifier la démarche proposée.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s