7 raisons pour changer d’équipe

René Vandierendonck a coutume de dire que les mandats d’élus sont des CDD que le suffrage universel peut reeconduire ou non .En ce qui concerne la majorité municipale actuelle , il est plus que souhaitable dans l’intérêt même de Roubaix que les électeurs de Roubaix décident d’y mettre fin . Certes tout n’est pas à rejeter dans l’action municipale , la Culture a été sanctuarisée dans ses grandes lignes , le cadre de vie dont la propreté urbaine a fait l’objet d’une attention particulière ( encore que l’on assiste pour cette dernière à un certain relâchement depuis ces derniers mois )  les moyens affectés à la sécurité avec la montée en qualification et en moyens de la police Municipale sont à relever , et l’animation  même si j’en conteste le contenu n’a pas démérité . Mais il y a en dehors de ces quelques points positifs plusieurs raisons qui amènent à souhaiter à sanctionner dans deux ans l’actuelle majorité municipale .

La première est qu’elle n’a pas tenu son engagement d’une gouvernance apaisée , malgré quelques gestes dont la présidence de la commission des finances à un membre de l’opposition , le naturel est revenu au galop : avec une certaine arrogance voire un sectarisme vis à vis d’associations suspectées d’arrière plan politique , comme la LDH , la Solidarité , ou encore l’UPC  , d’autres étant déclarées  » personna non grata  » comme l’ANRJ . Au moins André Diligent puis René Vandierendonck  avaient su en leur temps préserver et s’attirer la collaboration d’hommes et de femmes  qui n’étaient pas de leur bord .Dont acte .

La deuxième raison qui m’amène à souhaiter une rupture est l’absence d’un projet mobilisateur et de perspectives pour Roubaix au bénéfice d’une communication qui privilégie le buzz et l’éphémère . On le voit avec la maison à 1e dont on fait l’alpha et l’oméga de la politique de réhabilitation , l’annonce subite d’un nouveau label concernant les sites sportifs les plus mythiques en France comme à l’Etranger  .de la Communication toujours à propos des visites ininterrompues des ministres du Gouvernement . Mais dans le même temps , la ville de Roubaix en a oublié ou n’a pas pris le temps de répondre à l’appel à projets lancé par le Gouvernement sur les territoires d’innovation . Que l’on sache le Maire de Roubaix est aussi membre des exécutifs de la Mel et de la Région .

la troisième raison est l’abandon de l’éducation comme priorité .Avec un lâche soulagement , en revenant à la semaine des 4 jours , la municipalité a du même coup passé en pertes et profits les activités périscolaires et les clubs qui avaient valeur d’éveil  pour des jeunes scolaires , notamment pour ceux habitant dans les quartiers en politique de la ville . Le courage politique était au contraire de penser d’abord à l’intérêt des enfants et non l’inverse . Que dire aussi du manque d’anticipation en termes de moyens et d’équipements pour les jeunes situés notamment en territoire de la politique de la ville alors même que Roubaix est une des rares villes dans la Région des hauts de France chez qui le décrochage scolaire continue à progresser .

La quatrième raison  est celle liée à la situation de la population active , aux demandeurs d’emploi et aux questions de mobilité . Roubaix s’enorgueillit à juste titre de ses entreprises emblématiques , du succès de ses startups , de leur créativité et de leur capacités d’innovation , des gisements d’emploi dans les nouvelles formes d’économie . Mais le lien et l’articulation avec le monde de l’entreprise , les associations oeuvrant dans le domaine de l’emploi et la mobilité , la Mission locale , la Maison de l’Emploi restent toujours aussi ténus , si ajoute aussi une ingénierie municipale dont la faiblesse ne lui permet pas de jouer son rôle d’animatrice  et d’accompagnement .

La cinquième raison de souhaiter la rupture est la conduite du projet de rénovation urbaine , un projet majeur pour l’avenir de Roubaix .le Premier adjoint en a fait une affaire personnelle , arc bouté sur un projet où il veut être maître du temps donc du calendrier , au prétexte d’une concertation qui n’en est pas une .Or le temps ne travaille pour Roubaix alors que Lille et Tourcoing pour ne citer qu’elles ont déjà fait leur choix .Par ailleurs malgré les engagements du Président de la république à Tourcoing et les propositions à venir de Boorlo missionné pour redéfinir la politique de la ville , les marges de manoeuvre des opérateurs des futurs programmes de rénovation risquent bien d’être réduites . Il y a le PNRU mais aussi le quartier de l’Union qui ne semble plus lui aussi être une priorité pour Roubaix comme pour Tourcoing , autre symbole de l’inertie des deux villes à la Mel .

La 6ème raison de militer pour l’urgence d’une autre gouvernance est la situation de l’ingénierie municipale caractérisée par des départs de techniciens chevronnés et reconnus . Certes il est normal que les alternances s’accompagnent de départs , pour des raisons de choix  personnels ou des évolutions légitimes de carrière .Au demeurant les compétences des nouveaux cadres arrivés en Mairie ne sont pas en cause .Ce qui est en cause par contre c’est l’accélération des départs et un climat interne qui s’est profondément délité .

Roubaix est une ville complexe , faite de contrastes , où la précarité et la grande pauvreté sont des réalités bien visibles , avec aussi une histoire passée et récente à qui on ne prête pas suffisamment d’attention  dans son héritage de frustations voire de violences .Elle a heureusement pour elle une capacité de solidarité exemplaire .Faisons toutefois attention à ce que celle-ci ne s’épuise pas .La majorité municipale de 2014 n’a pas pris la mesure de cette complexité préférant de fait se replier sur sa base électorale et ignorer les 2/3 de la population .Je considère qu’elle s’est disqualifiée et qu’un changement s’impose dans l’intérêt même de la ville et de la place qui doit être la sienne  dans la Métropole . D’autant que des premiers craquements se sont fait entendre et que d’aucuns ne sont pas insensibles aux sirènes d’ En Marche . Enfin le spectacle de certains élus préférant gérer leur délégation comme leur petite entreprise n’est pas fait pour  redorer son blason .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s