les historiens en retrait?

Le coronavirus a d’une certaine façon libéré la parole ( peut-être pour mieux cacher notre inquiétude collective sur une pandémie et ses conséquences impactant plusieurs milliards d’individus ) Experts de la recherche médicale , politiques de tout poil , grands témoins , politologues , tous sont mis à contribution pour donner leurs analyses d’une crise sans précédent .

Curieusement , un certain nombre de voix sont oubliées dans ce maelström d’information en continu à donner le vertige , celle des historiens en particulier . Il est vrai que le temps long si cher aux historiens se heurte à l’immédiateté qui caractérise si bien notre société d’aujourd’hui avec sa capacité phénoménale d’oubli et de difficulté à pouvoir et savoir contextualiser .

Ce rappel du temps long , de ses rythmes , de ses drames contemporains ou plus anciens  permettrait peut-être d’avoir à nous convaincre que les politiques publiques mises en place pour en corriger et réparer les effets n’ont pas à être des variables d’ajustement budgétaire  et qu’elles ont besoin elles aussi de temps long pour mieux anticiper et démontrer leur efficacité . Pour l’avoir oublié on en paye le prix aujourd’hui , au prix fort .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s