Zemour? non merci.

J’ai commencé la lecture d’un ouvrage de Jean Garrigues, universitaire et président du Comité d’histoire parlementaire et politique, sur les hommes providentiels  » une fascination française  » De Bonaparte à de Gaulle la République à été tentée par le recours à des hommes censés la protéger de ses peurs et de ses incertitudes.

Hors de question d’imaginer un seul instant qu’Eric Zemour puisse être un recours, mais ses mantras sur le déclin de la France, les dangers de l’étranger, la perte des valeurs morales, les besoins d’ordre et de sécurité, l’exaltation du récit national, et l’antisémitisme, ne sont pas nouveaux. Ils parcourent ces moments de pulsions qui parcourent notre pays depuis des décennies et qui sont là marqué d’une extrême droite qui n’a jamais complètement admis les valeurs de la République, voire la République elle même.

Il est bien dommage que la gauche de gouvernement pour ne parler que d’elle n’ait pas pris la mesure de sa déliquescence en matière idéologique en étant incapable de présenter un projet politique innovant et crédible ce qu’a su faire il y a bien longtemps le SPD pour ne parler que de lui.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s