Un peu de calme !

La precampagne présidentielle démarre sur les chapeaux de roue : une querelle aussi vite éteinte une fois allumée, un président pas encore candidat qui admoneste les 5 millions de français pas encore vaccinés, et je ne parle pas des candidats déclarés à l’élection présidentielle dont la majorité pensent plus aus futures élections législatives qu’au scrutin présidentiel lui même.

Au sujet du drapeau européen sous l’arche de l’arc de Triomphe à l’occasion de la présidence française du conseil européen, on a frôlé le degré zéro de la bêtise politique. Cela fait 13 ans que la France n’avait pas exercé cette responsabilité, ce là méritait bien un geste symbolique, l’erreur si erreur il y a eu ayant été de ne pas mettre à côté du drapeau européen, le drapeau tricolore. Mais on a eu peur, à voir et entendre certaines on se serait cru de retour en 1871 au moment de la querelle sur le drapeau blanc.

Plus sérieusement, les tensions de plus en plus fortes avec celles et ceux qui contestent les injonctions à la généralisation de la vaccination ou s’en trouvent éloignés pour des raisons les plus diverses : isolement, ignorance, questionnement sur ses effets, posent un vrai problème entre autre celui de mettre en tension dangereuse l’hôpital. Les propos d’Emmanuel Macron ont choqué par leur violence assumée, en amalgamant non vaccinés et antivacs et en mettant de côté volontairement la démarche Dans un pédagogique et la mobilisation des moyens des acteurs et des institutions locales.

Dans un contexte aussi dominé par la crise sanitaire, on pourrait s’attendre à plus de retenue et de hauteur des candidats à l’élection présidentielle, Las c’est tout le contraire. Comme je le disais plus haut, la majorité des candidats font comme si et pensent élections législatives et élection présidentielle de 2027, Dans ce jeu de poker menteur, la candidate de droite Valérie Pecresse joue à contre emploi en se radicalisant en espérant ainsi récupérer des voix égarées chez Zemour, les candidats de gauche vont quant à eux résolument dans le mur, main dans la main comme les adeptes du temple solaire avant de se sacrifier, autant d’éléments qui préfigurent un futur duel Emmanuel Macron Marine Le Pen.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s