Versant nord-est : un concept dépassé ?

Pour celles et ceux qui prennent un peu de temps de parcourir et d’observer les transformations des territoires qui structurent le versant nord-est de la métropole, on reste impressionné du potentiel que représentent les vastes espaces libérés de l’union, de la lainiere et du peignage Amédée Prouvost , soit un total de près de 150 hectares, à cheval sur Tourcoing, Roubaix et Wattrelos. permettant au ceti et au siège de lmh de sortir de leur isolement.

Sur ces territoires, un même amanageur et désormais une implication de la Mel plus affirmée. Mais une concertation politique bien timide malgré quelques réunions communes des conseils municipaux restées sans grands résultats. Sans vouloir réactiver ce qui avait été en son temps l’association des communes du versant Nord-Est, il y a néanmoins place pour la relance d’une réflexion commune compte tenu des enjeux de l’aménagement d’espaces qui sont les plus conséquents du territoire métropolitain. Retrouver le sens de l’intelligence collective n’est jamais de trop, c’est aussi le moyen d’éviter les guerres picrocolines entre communes et de mieux préparer l’avenir.

Ces territoires voient se multiplier les opérations, se préciser les projets de reconquête de leurs friches s’ajoutant comme dans le quartier de l’union aux aménagements autour du peignage de la tossee, la création d’un parc urbain,

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s