Roubaix : le patrimoine en danger ?

Le projet immobilier de Vinci rue du château n’en finit pas de faire des vagues et de susciter des débats. La démolition reconstruction de l’immeuble occupe depuis des lustres par l’entreprise de confection Thieffry provoque l’ire des défenseurs du patrimoine. Regroupés dans un collectif ils mettent en cause le laxisme de la ville en matière de défense du patrimoine en pointant du doigt, outre la rue du château, la démolition de la rue des ogiers dans le quartier de l’epeule, celle de la cité flipo dans le quartier du pile, où encore l’absence de toute réaction de l’ancien hôtel Dupire rue des Arts.

20 ans après la reconnaissance de Roubaix en tant que ville d’art et d’histoire, leur alerte est la pour rappeler que la vigilence doit toujours rester de mise, en évitant que des projets malencontreux ou le laxisme ne viennent contredire ou mettre à bas une politique dont Roubaix à su tirer parti.

La restauration exemplaire de l’église St Joseph ne doit pas être en effet l’arbre qui cache la forêt. Il faut savoir revenir à l’epeule comme au pile et à l’alma sur des projets mal ficelés.Certes une ville ne peut pas tout faire mais elle se doit au moins d’essayer, c’est ce qui semble lui manquer depuis quelque temps en matière de défense de son patrimoine. Il est plus que temps de réagir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s