La lutte contre l’habitat insalubre : un combat engagé par Roubaix depuis plus de 50 ans.

La lutte contre l’habitat insalubre revient périodiquement dans l’actualité roubaisienne, occasion pour moi de rappeler que Roubaix à été pionnière dans ce domaine en étant à l’origine il y a plus de 50 ans des premières mesures législatives d’éradication de l’habitat insalubre.

1968, 1969, des responsables d’associations engagés dans le domaine du logement, le Pact, le Cil de Roubaix-Toucoing, des agents immobiliers, se retrouvent autour du constat de la situation intolérable que constituent les milliers de logements insalubres des courees. Malgré des approches différentes, des tensions entre l’APF { l’association populaire des familles) le Pact et le Cil, l’organisation d’une journée nationale d’action est décidée, elle aura lieu fin 1969 au parc des sports et aura un retentissement dans la presse nationale.

L’histoire retiendra que la municipalité de Victor Provo ne manifesta pas beaucoup d’intérêt pour l’initiative et que la veille à la Préfecture de Lille sera créée l’Orsucomn ( organisation pour la suppression des courees de la métropole Nord) sous l’égide de l’état et du Cil, soucieux avant tout de reprendre la main. Un an après, c’est l’adoption de la loi Vivien et dans les décennies suivantes la constitution d’un arsenal législatif permettant aux collectivités locales de lutter avec plus d’efficacité contre l’habitat insalubre.

Le résultat a Roubaix, c’est la destruction avec l’Orsucomn de plusieurs milliers de logements insalubres dans les quartiers de l’hommelet et de l’epeule notamment. Dans une 2eme phase dans les années 80 c’est cette fois avec l’aide d’un nouvel opérateur : la Saen, la rénovation de l’alma gare et la destruction de nouvelles tranches de courees autres que celles identifiées dans le programme métropolitain de maintien des courees. Il faudra attendre 2020-2021 pour que la dernière tranche de résorption soit mise en œuvre cette fois par la Fabrique des quartiers boulevard de Metz à Roubaix.

Le temps de l’urbanisme est à l’évidence un temps long, Roubaix ville pionnière en matière de lutte contre l’habitat insalubre n’en n’a pas terminé avec ce dernier tant les formes de l’insalubrité ont profondément évolué au fil des ans pour devenir une insalubrite plus diffuse touchant le parc ancien mais aussi des logements plus récents venant y compris du parc social locatif. Autant de raisons à pousuivre et intensifier les efforts entrepris.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s