Retour de l’alma Gare dans l’actualité roubaisienne.

Un vent de fronde est en train de monter dans l’alma gare, il est vrai que la mise en œuvre du programme de rénovation et de ses démolitions inquiète beaucoup les habitants quant aux modalités et les lieux de leur relogement.

A voir et entendre leurs réactions, je revois en accéléré l’histoire d’un quartier impacte depuis le début des années 70 par une rénovation urbaine en réalité jamais achevée et d’habitants s’organisant sous des formes diverses pour se faire entendre, dans le prolongement de ce qui avait été l’Apu (l’atelier populaire d’urbanisme)

L’alma gare ne peut être réduit aux clichés dont on l’affuble trop souvent. C’est un quartier qui a une longue tradition des luttes collectives, un quartier aussi où le centre social a contribué à éveiller à la citoyenneté bon nombre d’habitants.

Plutôt que d’être droit dans ses bottes, la majorité municipale ferait mieux de ne pas répéter l’erreur qui a été la sienne dans le quartier du Pile dans le quartier du Pile avec la table de quartier en revoyant sa méthode de concertation. Elle aurait enfin à faire sienne une demande de dérogation de la réglementation de l’Anru de façon à pouvoir reconstruire sur site une partie des logements démolis.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s