Pauvreté et précarité :la Côte d’alerte.

Au moment de la réouverture des restaurants du cœur, des évocations répétées des difficultés grandissantes auxquelles sont confrontés nos concitoyens pour se loger, s’alimenter, se soigner, quand n’est-il sur Roubaix ?

C’est un sujet que beaucoup n’aiment pas traiter au prétexte qu’il stigmatise inutilement la ville, préférant mettre en avant ses contrastes et ses réussites en matière culturelle, de créativité et de vitalité de son tissu économique.

P

On ne peut enlever à Roubaix cette réalité qui lui permet de ne pas sombrer. Pour autant, il serait irresponsable de ne pas être suffisamment attentif à la montée de la précarité et de la pauvreté . Toutes les associations caritatives, les réseaux de solidarité, les structures d’accueil, le disent et alertent. C’est vrai que Roubaix a dans ses gènes cette capacité à aider l’autre, mais cette fois les vents contraires sont de plus en plus puissants.

Parcourir la ville quartier après quartier, entendre les alertes des acteurs de la solidarité permet de se rendre compte de la gravité que représente cette fracture qui a terme peut annihiler les efforts menés avec obstination pour sauvegarder le lien social et redonner espoir et envie de s’investir dans la ville et de participer à son avenir.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s