2022:une année en demi teinte.

2022: une année en demi teinte.

Plus que jamais, l’expression de ville de contrastes se vérifie pour Roubaix. D’un côté la vitalité, la diversité et la richesse de la vie culturelle avec ses poids lourds, en premier lieu le musée de la Piscine qui s’est hissé au hit parade des musées de France les plus fréquentes même si le sort d’une de ses pépites, la Condition publique suscite de plus en plus d’interrogations.

De l’autre le coup de tonnerre que représente la liquidation d’une de ses entreprises phare, Camaïeu, victime tout à la fois de la légèreté de son propriétaire, des évolutions accélérées de la consommation et de la crise du covid, alors même que l’on assistait au retour , certes encore bien timide du textile dans le versant Nord-Est de la métropole.

De l’autre aussi, les efforts de Roubaix à mettre en œuvre une politique de développement durable qui fait école, et de qualification de ses espaces publics, illustrée encore récemment par l’annonce d’un vaste plan d’aménagement des berges du Canal. Efforts pourtant contrariés en permanence par les atteinte au cadre de vie, les incivilités au quotidien et l’insécurité routière.

On pourrait dire la même chose pour le patrimoine. Si le sauvetage de l’église qSt Joseph est une véritable réussite, on sent poindre un certain relâchement à défendre le maintien d’un patrimoine bâti au motif de la logique de la rénovation urbaine ou des appétits d’investisseurs privés.

Oui Roubaix est bien une ville de contrastes, mais peut-être plus aujourd’hui une ville dont les fractures sociales s’agrandissent entre quartiers anciens et le grand barbieux au sud de la ville. Fractures aussi politiques quand on analyse les niveaux de participation aux différentes élections.

En dépit de tout cela, la ville tient. Certainement pas grâce à une majorité municipale dont plusieurs de ses membres et non des moindres sont ecalmines par des affaires peu glorieuses, mais jusqu’ici par une capacité de résilience et de solidarité au quotidien qui font partie de ses gènes. Mais il y a des moments où l’on se prend à douter !

D’un côté aussi l

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s